Qu’est-ce qu’un bon bois de chauffage ?

Qu’est-ce qu’un bon bois de chauffage ?

“Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bon ou de mauvais bois de chauffage. Moi, si je devais résumer le bois de chauffage aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord un bois bien séché” (Penseur anonyme)

Un bon bois de chauffage est un bois bien sec

Le taux d’humidité est la variable majeure pour un bois de chauffage : il vaut mieux du sapin bien sec que du chêne humide ! Le seuil communément admis pour un bois sec (ou H1) est inférieur à 20% d’humidité. Si vous disposez d’un endroit pour stocker et faire sécher du bois, vous pouvez aussi acheter du bois “mi-sec” encore un peu humide (le laisser sécher pendant 1 an), ou vert (comptez 2 ou 3 ans de séchage selon les conditions de stockage).

Mais si vous achetez du bois pour l’hiver à venir, il doit être sec dès l’achat !

Pourquoi un bois de chauffage bien sec ?

Parce qu’un bois de chauffage humide :

  • brûle mal,
  • dégage nettement moins de chaleur à cause de la vapeur d’eau,
  • et dégage plus de polluants à cause de sa combustion incomplète
Comment distinguer un bois de chauffage sec d’un bois humide ?

Visuellement, un bois sec tend vers le gris, se fendille sur les extrémités, avec une écorce qui gondole ou se détache. Au toucher vous aurez également une sensation assez nette. Si vous l’achetez à un professionnel, celui-ci pourra vous indiquer quand il a été coupé et combien de temps il a séché.

Comment bien stocker son bois de chauffage ?

Dans l’idéal, il faut un endroit de stockage à l’extérieur (si l’on veut le faire sécher du moins) :

  • bien ventilé (éviter la cave)
  • bien ensoleillé
  • à l’abri de la pluie, mais sans le recouvrir d’une bâche par exemple qui favoriserait la condensation (donc sous abri)
  • isolé de la terre, en tout cas pas posé directement sur un sol pouvant être humide

Les meilleures essences de bois pour son poêle à bois

Toutes les essences de bois ne se valent pas, tout d’abord pour leur pouvoir calorifique, soit la quantité de chaleur qu’un mètre cube de ce bois peut dégager en brûlant. On distingue trois groupes d’essences différentes.

Le groupe 1 des bois de chauffage :

Les bois de chauffage qui dégageront le plus de chaleur sont le chêne, le hêtre, le charme, le frêne, l’orme et l’érable. On les appelle les bois “durs”, et sont souvent utilisés en menuiserie extérieure. Ils ont le meilleur pouvoir calorifique par mètre cube, et brûlent plus longtemps.

En contrepartie, leur prix est plus élevé du fait de leur nombreuses qualités, ils mettent plus de temps à sécher, sont plus difficiles à allumer, et sont plus durs à couper et à fendre.

Le groupe 2 :

Globalement tous les arbres fruitiers, ainsi que l’acacia.

Le groupe 3 :

Ce sont des bois “légers”, On y trouve tous les résineux (pin, sapin, épicéa…) et d’autres feuillus comme le peuplier et le bouleau. Ils prennent feu rapidement, mais délivrent 25% de chaleur en moins que les bois du groupe 1, et sont plus susceptibles d’encrasser votre poêle à bois, surtout si le tirage est faible.

A vous de faire le meilleur choix en fonctions des essences disponibles dans votre région ! Votre revendeur Hase pourra vous conseiller, voir vous indiquer les différents professionnels travaillant dans votre secteur.