Les 6 choses à savoir pour l’installation d’un poêle à bois

Vous envisagez d’installer un poêle à bois comme solution de chauffage dans votre logement ? Découvrez les 6 choses à savoir !

Place du poêle à bois

Idéalement, le poêle à bois est à installer au centre de la maison, dans la pièce principale à chauffer, ou à proximité des pièces importantes du logement. Ainsi, il émettra sa chaleur de manière plus homogène.

Autre paramètre, les caractéristiques du poêle : a-t-il été conçu pour être fixé proche du mur ? Est-il rotatif ?

Si le poêle à bois doit également chauffer les pièces se situant à l’étage, l’appareil de chauffage est alors à placer non loin de l’escalier.

Il faut également prendre en compte la place des conduits de fumée : s’ils existent, le poêle à bois devra se situer à proximité. S’il n’y en a pas, il faudra les créer : sachez alors qu’il faudra respecter la norme NF DTU 24.1 (règlement des conduits de fumée).

Sécurité du poêle à bois

Pour être installé de manière sûre, un poêle à bois doit se trouver éloigné des parois combustibles (un mur en bois, plancher…), ou alors celles-ci doivent être bien isolées : mur en plaques de plâtre ignifuge, plaque d’acier ou de verre, laine de roche…

Si l’appareil de chauffage a un fort rayonnement, il doit être disposé dans un lieu où vous ne risquez pas de le toucher involontairement (en trébuchant à cause d’un tapis, ou en bas d’un escalier).

Aération du logement

Parce qu’un poêle à bois consomme de l’air pour chauffer la maison, il faut également bien penser à la ventilation du logement. Généralement, le poêle à bois est à placer à proximité de l’arrivée d’air dont la taille de la grille varie en fonction de la puissance de l’appareil de chauffage.

Dans le cas où l’air provient d’une amenée d’air directe, le fabricant indique les dimensions de la grille d’arrivée d’air.

Accès au poêle à bois

Au quotidien, avoir un poêle à bois accessible (tant pour l’alimenter que pour son entretien courant) et situé intelligemment par rapport au lieu de stockage des combustibles vous facilitera la vie et rendra votre foyer de chauffage d’autant plus appréciable !

Eligibilité au CITE

En 2018, l’installation d’un poêle à bois est éligible au CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique). Pour en bénéficier, le logement doit avoir été achevé depuis plus de 2 ans et être votre résidence principale. La même entreprise doit fournir et installer votre poêle à bois. Et le professionnel doit être certifié RGE (c’est-à-dire : « Reconnu Garant de l’Environnement », signe de qualité destiné aux artisans et entreprises du bâtiment spécialistes des travaux d’efficacité énergétique en rénovation, et /ou dans la pose d’équipements utilisant des énergies renouvelables).

A noter également que le poêle à bois doit avoir un rendement énergétique inférieur ou égal à 70 %, avoir une concentration moyenne de monoxyde de carbone inférieure ou égale à 0,3 %, avoir un indice de performance environnementale inférieur ou égal à 1, et avoir un niveau d’émissions de particules inférieur ou égal à 90 mg/Nm3.

Comme nous vous l’avons expliqué dans notre article, tous nos poêles à bois bénéficient du label Flamme Verte 7 étoiles (lien à insérer).

Installer un poêle à bois : une affaire de professionnels

Les poêles à bois sont des appareils qu’il n’est pas simple d’installer. De nombreux points listés dans cet article vous montrent l’expertise nécessaire pour une installation sûre et efficace de votre poêle à bois. L’installation implique de respecter des normes et de s’adapter à chaque logement (par définition unique). Un ensemble de savoirs et de savoir-faire sont ainsi à mobiliser pour une installation qui réponde à la fois aux attentes en termes de confort et de rendement, et aux exigences en matière de sécurité. Un poêle à bois est un investissement dont la pose ne peut s’improviser !

C’est pourquoi le recours à un professionnel est hautement recommandé pour l’installation optimale d’un poêle à bois pour votre logement : n’hésitez pas à contacter l’un de nos revendeurs !