Réduire la facture de gaz et d’électricité avec un moyen de chauffage complémentaire

Pour se protéger contre les actuelles et futures hausses des prix de l’énergie, il est toujours possible d’installer un système en complément d’un chauffage au gaz ou à l’électricité. Voici trois solutions qui vous permettront de réduire votre facture de chauffage.

Le point sur la hausse du prix de l’énergie

Limitation des importations provenant de Russie, reprise de l’industrie post-Covid, augmentation des charges des opérateurs… divers facteurs expliquent l’augmentation du prix de l’énergie. Sans les différents mécanismes de blocage mis en place par le gouvernement, les ménages auraient dû faire face à une augmentation de 48,7 % TTC sur leur note de gaz et 35,4 % TTC sur leur facture d’électricité en février 2022. Jusqu’en 2023, l’augmentation des prix du gaz et de l’électricité sera plafonnée à 15 %. Néanmoins, seuls les ménages ayant souscrit un contrat à prix fixe ou un contrat dont les prix sont indexés sur les tarifs réglementés bénéficient de ce bouclier tarifaire.

Le poêle à bois

Le poêle utilise une énergie renouvelable : le bois est issu de la biomasse, qui est l’ensemble des matières organiques terrestres utilisables comme source d’énergie. Idéal pour réduire la facture de chauffage, le poêle peut être alimenté en pellets (granulés de bois) ou en bûches.

Le poêle à granulés offre un excellent rendement (supérieur à 85 %). Il est aussi très pratique grâce à son système d’allumage, de programmation et d’alimentation. Néanmoins, le prix des granulés a augmenté de plus de 54 % entre juillet 2021 et juillet 2022(1)en raison de multiples facteurs (augmentation de la vente des poêles à granulés, sur-stockage, augmentation des coûts de production..°), mais devrait retrouver un niveau plus bas dans les prochains mois. 

Le poêle à bois semble donc être une meilleure solution. Certes, il présente des rendements légèrement inférieurs (rendement de 70 à 85 %) et peut sembler moins pratique, car il nécessite d’être allumé et alimenté manuellement. En revanche, il présente de nombreux avantages non négligeables, et notamment le fait de ne pas nécessiter un système électronique et ne consomme donc pas d’électricité. Par ailleurs, le bois bûches est actuellement une des énergies les moins onéreuses en € / kWh PCI.  

La pompe à chaleur

La pompe à chaleur (PAC) fait partie des systèmes utilisant les énergies renouvelables. Pour réduire la facture d’énergie, elle puise les calories dans l’air, l’eau ou le sol pour les transmettre à votre circuit de chauffage central. Elle peut chauffer votre logement, mais aussi produire de l’eau chaude sanitaire et refroidir l’air en été. La pompe à chaleur est un appareil complexe et cher à l’achat. D’autre part, elle a besoin de gaz ou d’électricité pour alimenter son moteur. Dans le contexte d’augmentation du prix des énergies, la pompe à chaleur hybride est le système le plus adéquat. Elle associe une pompe à chaleur air/eau à une chaudière gaz à condensation. Dotée d’un système de régulation intelligent, la PAC hybride prend en compte le coût des énergies pour adapter son mode de fonctionnement.

Les panneaux solaires

Le système solaire combiné (SSC) permet de chauffer votre logement et de produire de l’eau sanitaire. Ce système repose sur les panneaux solaires, qui ne convertissent pas l’énergie solaire en électricité, contrairement aux panneaux photovoltaïques. Les panneaux solaires captent la chaleur et la transmettent aux canalisations qui alimentent les radiateurs ou le plancher chauffant. Adaptée à la rénovation, l’installation se compose des capteurs solaires (panneaux), d’une armoire hydraulique et d’un ballon d’eau chaude sanitaire. Dans certaines régions, ce système permet de réaliser jusqu’à 70 % d’économies d’énergie.

(1) Indices mensuels du granulé de bois — juillet 2022 et juillet 2021, Centre d’études de l’économie du bois (CEEB)

Des sources de chaleur complémentaires ?

Réduire son budget chauffage

Mais comparer et mettre en opposition les différents modes de chauffage pourrait s’avérer en réalité… une mauvaise idée !

En effet, si vous disposez déjà d’un système de chauffage, la solution pourrait passer par la complémentarité des sources de chaleur.

En utilisant par exemple votre système actuel durant les périodes les plus froides, et en permettant à un poêle à bois de prendre le relais à la mi-saison (ou tout simplement lorsque les températures se rafraîchissent) vous pourrez tempérer à la fois votre logement et alléger vos factures de chauffage.

Une option à prendre en considération avant d’envisager un changement intégral de votre chauffage, la multiplicité des sources d’énergie pouvant s’avérer dans certains cas une solution particulièrement adéquate.