Comment allumer son poêle à bois ?

Pour allumer un bon feu dans votre poêle à bois, il est conseillé de respecter différentes étapes que nous allons décrire dans cet article et à l’aide d’une vidéo en bas d’article, ainsi que d’adopter quelques bons réflexes. Nous vous conseillons pour cela l’allumage par le haut : comme son nom l’indique et contrairement à la méthode traditionnelle d’allumage, l’allumage du feu se fait par le haut et non par le bas. L’allumage par le haut entraîne un début de combustion plus lent,  et permet moins d’émissions de polluants, et une combustion plus propre !

De quoi vous allez avoir besoin pour allumer votre feu

Pour un allumage parfait de votre poêle à bois vous aurez besoin :

  • de 3 ou 4 bûches de bois bien sec de 25 ou 30cm de longueur selon votre poêle,
  • de petits morceaux de bois ou de bûchettes,
  • de 2 ou 3 allume-feux et…
  • … d’un poêle bien entretenu !
Matériel pour allumer un feu dans une poële

La quantité de bois nécessaire pour nos poêles est généralement d’un kilo et demi, référez-vous à votre notice pour plus d’informations.

1- Préparez votre poêle à bois pour l’allumage

Avant toute chose, nous vous conseillons de toujours laisser une couche de cendres de 2 ou 3 centimètres dans votre foyer. Cette couche de cendres permet d’isoler la sole foyère (la grille en fonte sur laquelle repose les bûches), qui peut être soumise régulièrement à des montées en température rapides, et à des niveaux de chaleur extrêmes.

Ouvrez au maximum les arrivées d’air primaires et secondaires à l’aide des manettes, ouvrez la grille à cendres pour fournir un apport en air suffisant, nécessaire à une bonne combustion.

2- Chargez votre poêle à bois

Après avoir ouvert les arrivées d’air primaires et secondaires, chargez le poêle : 

Placez deux bûches sur la sole foyère, n’utilisez pas de grosses bûches pour cette première couche. Veiller également à ne pas coller les bûches entre elles, mais à laisser de l’espace entre les bûches, pour que l’air puisse bien circuler.

Posez les deux autres bûches dans le sens opposé au-dessus des premières bûches.

Par-dessus ces bûches, disposez des petits morceaux de bois ou de bûchettes. On va placer ensuite un allume-feu à l’intérieur du tas de bois qu’on vient de monter dans le foyer et un autre sur le dessus. 

C’est ce que l’on appelle la technique de l’allumage inversé, donc par le haut, comme nous venons de le voir. La chaleur se transmet de haut en bas, et plus elle augmente, plus elle trouve des morceaux de bois de plus grosse section.

L’avantage de cette technique est qu’elle permet notamment de dégager moins de fumée, et de diminuer l’émission de polluants en ayant une température de combustion plus élevée durant la phase d’allumage, ainsi que de mieux amorcer le tirage en évitant les “bouchons d’air froid” possibles dans le conduit d’évacuation. 

3- L’allumage de la flambée

Tout est prêt, on peut faire partir le feu à l’aide d’un briquet ou d’une allumette sur l’allume-feu du haut. 

Fermez la porte du poêle pour garantir un tirage optimal.

Vous remarquerez que nous n’utilisons pas de papier journal pour l’allumage, qui a tendance à produire davantage de cendres, de suie et de fumées.

Voilà, le feu est allumé et nous n’avons plus qu’à attendre que le tirage augmente dans le foyer du poêle. 

Lorsque les plus grosses bûches commencent à prendre, fermez la grille d’arrivée d’air et l’air primaire à l’aide des manettes. 

Lorsque le feu a bien pris partout dans le foyer, il est alors temps de réguler l’air secondaire à l’aide des manettes, pour modérer la combustion et que l’appareil chauffe en “vitesse de croisière” : avec le bon réglage d’air pour que la combustion se fasse suffisamment bien (qu’elle ne s’étouffe pas), et qu’elle puisse durer longtemps. 

Il ne faut bien sûr pas fermer totalement les arrivées d’air, car cela étoufferait le feu qui pourrait s’éteindre et faire noircir la vitre. 

4- Entretenir le feu et recharger le poêle

Nous avons maintenant une belle flambée ! Dans une heure environ, nous observerons les dernières flammes, et beaucoup de braises.

C’est le moment idéal pour recharger le poêle, en ajoutant une ou deux bûches, en fonction de leur taille. Il suffit de poser les bûches sur le lit de braises, de refermer la porte et aussitôt les nouvelles bûches s’enflammeront. Si vous posez les bûches un peu plus tard, ouvrez l’air primaire quelques minutes pour aider le combustible à s’allumer

Pour une gestion parfaite de votre flambée, connaissez-vous la technologie iQ de HASE ? Les poêles HASE équipés de cette technologie gèrent automatiquement les arrivées d’air à votre place pour un feu le plus propre et le plus simple possible !