Comment conserver ses plantes d’intérieur en hiver ?

Depuis quelques semaines le froid s’installe et votre chauffage a été remis en marche pour votre plus grand confort.

Cependant, se pose la question de vos plantes qui, si elles s’épanouissaient dans votre salon ou sur votre balcon jusqu’alors, devront cohabiter avec votre poêle à bois ou vos radiateurs.

Si certaines plantes d’intérieur supportent très bien ce type de changement d’atmosphère, il peut être nécessaire soit de choisir avec soin le type de plantes d’intérieur adapté, soit de prendre quelques précautions pour s’assurer que celles-ci se porteront au mieux jusqu’au retour de températures plus clémentes.

Chauffage et air sec : prenez soin de vos plantes d’intérieur

Le chauffage, quel que soit son mode de fonctionnement, favorise inévitablement un air plus sec. Il convient donc de prendre un certain nombre de mesures pour éviter de voir jaunir puis dépérir vos précieuses plantes vertes.

Quelques actions simples pour compenser ce manque d’hygrométrie :

  • Ne pas placer ses plantes à proximité du poêle ou d’un radiateur.
  • Disposer une soucoupe remplie de billes d’argile et d’eau sous les pots de vos plantes
  • Lors de l’arrosage hebdomadaire, profitez-en pour pulvériser avec parcimonie les plantes avec de l’eau tempérée.
  • Dépoussiérez les feuilles ! Nettoyez celles-ci avec un linge humide ou éventuellement passez les plantes concernées sous l’eau sans les noyer.

Attention toutefois aux excès d’arrosage ! S’il est important de conserver un apport d’humidité mesuré et régulier, un flétrissement des feuilles sera signe d’un apport en eau trop important.

Quelles plantes d’intérieur avec un chauffage au bois ?

La question pourrait être plus généraliste en partant de l’interrogation “quelles plantes d’intérieur avec un chauffage ?

Si vous êtes en plein questionnement concernant le choix de vos plantes d’intérieur, certaines d’entre elles résistent mieux à cet environnement, à un air plus sec et… Aux oublis d’arrosage !

Parmi les plantes adaptées aux intérieurs et à un environnement chauffé, on notera entres autres :

  • L’aspidistra
  • Le chlorophytum
  • Le lierre
  • Le spathiphyllum
  • L’aloe Vera
  • Le zamioculcas zamiifolia
  • Le cactus
  • Le yucca
  • L’Épine du Christ

Cette liste n’est bien entendu pas exhaustive, et un conseil avisé vous permettra de choisir des plantes qui correspondront à vos envies, à votre décoration et aux conditions hivernales en intérieur.

Bien placer ses plantes d'intérieur

Comment préserver mes plantes durant l’hiver ?

Si vous avez déjà apporté une touche de verdure chez vous, il est bien entendu important de respecter les besoins naturels des plantes choisies.

La saison froide est souvent une période particulière pour les plantes, qui entrent alors dans une période d’hivernage en ralentissant leur croissance.

Certains types de végétaux comme les plantes grasses auront besoin de quelques heures d’ensoleillement par jour et pourront être disposées en conséquence, en évitant les sources de chaleur trop vives à proximité.

D’autres types de plantes, habituées à des milieux moins lumineux comme les fougères ou encore les bégonias, peuvent être disposés à des endroits moins exposés au soleil.

Concernant la température des pièces, si un bon nombre de plantes de par leurs milieux originels, ont besoin d’une température supérieure à 15 degrés, d’autres en revanche nécessitent impérativement d’être situées dans un endroit plus frais (et selon le cas moins éclairé).

C’est le cas notamment de certains cactus ! Qui s’ils viennent de pays chauds, se nourrissent de lumière, mais pas nécessairement de chaleurs excessives !

Intérieur contemporain et poêle à bois

Aérer ses pièces : attention aux courants d’air

Avec le froid vos plantes ne vont pas s’enrhumer, mais celles-ci supportent en général très mal les variations rapides de température.

Celles situées à proximité des ouvertures de votre logement pourront en l’occurrence souffrir de ces baisses de température soudaines.

Attention donc à ménager vos plantes et éviter ces variations trop importantes lorsque vous aérez vos pièces, et à ne pas placer directement celles-ci en contact avec, par exemple, une baie vitrée ou une fenêtre dont la surface pourrait s’avérer trop froide.

Pensez également en fonction de l’emplacement et du mode de fonctionnement de votre chauffage, à ne pas placer les plantes à un endroit où celles-ci seront perpétuellement prises entre un air frais provenant de l’extérieur, et la chaleur diffusée par un poêle ou un radiateur.

Faire cohabiter vos plantes vertes et votre chauffage

Ces quelques conseils et remarques simples devraient vous permettre de conjuguer le plaisir d’une maison cosy, tempérée, et la présence de vos plantes favorites sans que celles-ci ne souffrent de la cohabitation avec votre chauffage.