Bois énergie et qualité de l’air

Le bois énergie : une solution de chauffage polluante ? Décryptons cette idée reçue sur le bois de chauffage.

Le bois énergie est une énergie renouvelable

Le bois énergie est un combustible primaire (c’est-à-dire que c’est une forme d’énergie disponible dans la nature sans qu’elle ait besoin d’être transformée) choisi par de plus en plus de foyers pour chauffer le logement, que ce soit sous la forme de bûches ou de granulés de bois ou de bûches de bois reconstituées.

C’est d’ailleurs son caractère renouvelable et sa disponibilité qui font le succès du chauffage au bois, dans un contexte où les prix des énergies fossiles sont élevés.

A l’heure actuelle, le bois est cultivé de manière durable, assurant la durabilité de ce combustible de chauffage.

Le bois est par ailleurs un combustible produit localement. De ce fait, il ne requiert pas de longs trajets pour être amené dans les foyers. Ainsi, choisir le bois pour se chauffer, c’est aussi faire le choix de consommer localement, ce qui a un effet bénéfique sur l’environnement.

Des poêles de qualité et conçus pour préserver la qualité de l’air intérieur

Différents points dans la conception de la circulation d’air d’un poêle à bois ou d’un poêle à granulés vont impacter les performances du poêle, et notamment la qualité de l’air. De fait, le choix d’un poêle est loin d’être une décision anodine. Plusieurs critères sont impérativement à prendre en compte.

Avec une commande d’arrivée d’air individuelle, l’oxygène est amené dans le poêle depuis l’extérieur, sans impact sur l’air ambiant dans le logement. Ainsi, avec un poêle étanche, la qualité de l’air intérieur est préservée !

Le rendement énergétique est aussi essentiel : meilleur il est, moins le poêle consomme de matière première, ce qui implique moins de transport de bûches ou de granulés, et moins de combustion de bois. Avec un rendement énergétique de plus 80%, les poêles à bois Hase ont une consommation réduite.

La technique de combustion des poêles est également un facteur capital pour qui se soucie de la qualité de l’air, intérieur ou extérieur. Celle des poêles fabriqués artisanalement par Hase fait qu’ils n’ont pas besoin de filtres à particules : l’efficacité de la combustion du bois assure d’avoir des niveaux de particules fines et des émissions de CO2 sous les valeurs réglementaires.

A titre d’exemple, pour bénéficier du label Flamme Verte 7 étoiles, les poêles à bois doivent émettre moins de 40 mg/Nm3 de particules fines. Nos modèles SENDAI 135/155/175 n’en émettent que 9 mg/Nm3, soit 4 fois moins que le seuil autorisé !

Des poêles bien utilisés, avec des combustibles de qualité

Au-delà des caractéristiques intrinsèques d’un poêle, sa bonne utilisation assure d’atteindre les performances annoncées par le fabriquant.

Pour optimiser les performances (de chauffage mais aussi environnementales) d’un poêle, il convient de l’utiliser selon les indications fournies par le fabricant.

De même, faire les bons choix en matière de bois de chauffage contribue aussi fortement : il doit être sec et avoir un pouvoir calorifique élevé.

 

En contactant le revendeur Hase le plus proche de chez vous, vous obtiendrez toutes les informations sur les caractéristiques des poêles Hase, notamment en termes de qualité de l’air.