Entretien de votre poêle : profitez du printemps !

Les températures remontent, l’utilisation de votre poêle se fait plus rare, pas de doute le printemps est de retour. Quelles précautions faut-il prendre avant de laisser votre poêle au repos durant quelques mois ?

Quelques conseils pour permettre de garder celui-ci en bon état et pouvoir l’utiliser de manière optimale lorsque les températures plus froides seront de retour.

Poêle à bois, faire la chasse au bistre

La saison froide et l’utilisation ponctuelle ou régulière, la combustion des bûches lors des soirées au coin du feu ont laissé leurs traces : la suie et le bistre se sont accumulés éventuellement dans le conduit d’évacuation.

D’autres facteurs peuvent avoir produit un excès de dépôts : bois trop humide, mauvaise combustion, mauvais tirage ou encore si vous avez omis d’effectuer les précédents entretiens.

Aussi il est important de faire effectuer l’entretien annuel obligatoire par une entreprise qualifiée qui viendra non seulement effectuer le ramonage du conduit de cheminée (que celui-ci soit muni d’un tubage ou non), mais également vérifier la bonne évacuation des gaz de combustion.

Selon le cas, le professionnel qui vous a vendu ou a procédé à l’installation de votre poêle est susceptible de vous proposer un contrat d’entretien annuel.

Les bons gestes pour votre poêle à bois

En complément de l’intervention d’une entreprise de ramonage, quelques gestes peuvent être utiles.

Vérifiez les arrivées d’air si votre poêle est équipé de grilles spécifiques, ou simplement assurez vous que ces parties n’ont pas été obstruées, même partiellement. Pendant la période estivale, il est recommandé de fermer les arrivées d’air.

Entretenir votre poêle, c’est également penser au combustible ! Vérifiez les conditions de stockage de votre bois ! Plus celui-ci sera humide, moins le rendement sera bon, et les conditions de combustion se dégraderont plus rapidement dans le temps.

Que cela soit lors de l’entretien, ou durant la période d’utilisation, vider régulièrement les cendres permet de s’assurer également d’un meilleur rendement, mais aussi de prolonger la durée de vie de votre poêle.

Enfin, un nettoyage des parois (intérieures et extérieures) devra être fait afin d’éliminer là encore les suies et résidus de combustion.

Poêle à granulés : à ne pas négliger

Installation plus technique que le poêle à bois, celui-ci est encadré par une obligation d’entretien stricte : 2 ramonages annuels, dont l’un réalisé obligatoirement durant la période de chauffe.

Durant ces entretiens et en complément du ramonage des conduits, l’entreprise chargée de réaliser les vérifications devra effectuer le nettoyage et aspirer les dépôts et poussières sur les différentes éléments de l’appareil : le creuset, l’échangeur ou encore vérifier le bon fonctionnement de la vis sans fin.

Celle-ci doit également vérifier la bougie d’allumage et la chambre de combustion.

Le contrôle de l’étanchéité de l’installation et de l’évacuation des fumées peut être nécessaire, afin d’être certain qu’il ne subsiste aucune fuite de monoxyde de carbone lors de l’évacuation des fumées. Ceci bien entendu afin d’éviter toutes intoxications.

Combustion des granulés et gestes d’entretien

Si vider là aussi le bac à cendres semble logique, cela doit être effectué toutes les semaines, voire plus souvent en cas de forte utilisation.

Il est recommandé de stopper complètement, voire de couper l’alimentation électrique du poêle à pellets avant les opérations d’entretien.

Entretien de votre chauffage au bois : un gage de tranquillité

Poêle à bois ou à pellets, lors de l’entretien le chauffagiste doit vous remettre un “certificat de ramonage ou d’entretien”. Celui-ci est à conserver précieusement car il atteste que l’entretien de votre installation a été réalisée dans les règles de l’art, aux yeux de votre assurance.

Le ramonage des conduits est le geste le plus évident pour votre sécurité et afin d’éviter les feux de cheminées. Une bonne utilisation du poêle, des bûches ou granulés de qualité, et un entretien régulier pour l’ensemble de l’installation, vous permettront de profiter de votre poêle plus longtemps et de bénéficier d’une meilleure combustion du bois et des pellets.